PRODUITS PHYTO : FAQ

Qu’est-ce qu’un produit phytopharmaceutique (PPP) ?

Ce terme désigne spécifiquement les utilisations végétales des pesticides (agricole et non agricoles, comme dans les jardins ou les espaces verts des communes). Il existe principalement trois catégories : les herbicides (contre les mauvaises herbes), les fongicides (pour lutter contre les champignons) et les insecticides (pour lutter contre les insectes). D'autres produits ont une action sur les rongeurs (rodonticides), sur les escargots et les limaces (molluscicides). D'après la définition donnée par l'article L.253-1 du code rural, ils comprennent aussi les produits contenant des OGM ayant pour fonction de détruire les espèces indésirables.

Qu’est-ce qu’une AMM ?

L’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) est l'accord donné à un titulaire des droits d’exploitation d’une spécialité commerciale phytopharmaceutique fabriquée industriellement pour qu’il puisse la commercialiser. Tout produit de protection des plantes doit être distribué sous un N° d’AMM, il doit obligatoirement figurer sur l’étiquette du produit.

Toutes les AMM accordées en France sont répertoriées sur le site http://e-phy.agriculture.gouv.fr/

Qu’est-ce qu’une FDS ?

La Fiche de Données de Sécurité est un formulaire contenant des données relatives aux propriétés d'une substance chimique.

Ces fiches sont un élément important de la santé et sécurité pour les utilisateurs des produits et pour ceux qui traitent leurs restes, résidus, ou des déchets souillés par ces produits toxiques et/ou dangereux mais aussi pour les soignants, en informant le personnel d'urgence (dont les centres antipoison) sur les risques liés à ces produits et les moyens de les réduire.

Ces fiches sont très utilisées pour cataloguer l'information sur les produits chimiques. On doit pouvoir les trouver partout où une substance est utilisée. En Europe, elles doivent notamment être distribuées par le fabricant ou le distributeur du produit au client et dans la langue de ce dernier.

 Quels sont les risques liés à l’utilisation de PPP ?

Sur l’homme :

Les produits phytopharmaceutiques sont connus des scientifiques depuis les années 60 pour leurs nuisances sur la santé humaine. Leur exposition augmente les risques de maladies neurodégénératives, d'hémopathies et de troubles de la reproduction et de plusieurs types de cancers (gliomessarcomescancers de la prostate, etc.). Ces risques sont énoncés par des phrases de risques apposées sur les étiquettes des produits concernés :

    • H301 Toxique par inhalation 
    • H302 Nocif en cas d’ingestion 
    • EUH029 Au contact de l’eau, dégage des gaz toxiques
    • H314 Provoque des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves.
    • H315 Provoque une irritation cutanée.
    • H351 Susceptible de provoquer le cancer 
    • H350 Peut provoquer le cancer
    • H340 Peut induire des anomalies génétiques 
    • H360 Peut nuire á la fertilité ou au fœtus. 
    • H361 Susceptible de nuire á la fertilité ou au fœtus. 
    • H362 Peut être nocif pour les bébés nourris au lait maternel.


Sur l’environnement :

Les risques sur l’environnement sont divers, ils sont énoncés par des phrases de risques qui doivent être apposées sur les étiquettes des produits concernés :

    • H400 Très toxique pour les organismes aquatiques
    • H411 Toxique pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.
    • H412 Nocif pour les organismes aquatiques, entraîne des effets néfastes à long terme.
    • EUH401 Respectez les instructions d’utilisation pour éviter les risques pour la santé humaine et l’environnement.
    • EUH059 Dangereux pour la couche d’ozone

 

Pour réduire les risques, il convient de limiter l’application de ces produits (d’autres solutions dites « bio » peuvent exister, voir rubrique « Lutte Alternative ») et de se protéger de manière appropriée (voir rubrique « EPI : Equipement de Protection Individuel »).

Existe-t-il des PPP plus ou moins nocifs ?

Les PPP sont classés par niveau de dangerosité, des pictogrammes présents sur les étiquettes des produits vous donnent l’indication du type de danger lié à son utilisation (voir fiche « Bonnes Pratiques Phyto »).

La mention EAJ (Emploi Autorisé en Jardin) garantit un niveau de moindre dangerosité.

La mention UAB (Utilisable en Agriculture Biologique) garantit que la substance active utilisée dans le produit ne présente pas de risque inacceptable pour la santé humaine ou animale, ni pour l’environnement lorsque le produit est utilisé dans les conditions normales liées à son autorisation de mise sur le marché (AMM).

Quels types de PPP puis-je utiliser pour mon jardin ?

D’après l’arrêté du 6 octobre 2004 relatif aux conditions d’autorisation et d’utilisation de la mention « emploi autorisé dans les jardins » pour les produits phytopharmaceutiques modifié par l’arrêté du 26 juillet 2005, les spécialités bénéficiant de la mention « Emploi Autorisé dans les Jardins (EAJ ) » sont les seuls produits qui peuvent être vendus aux personnes non professionnelles (jardiniers amateurs) et utilisés par ces derniers car ils présentent des garanties de moindre dangerosité.

Que sont les Limites Maximales de Résidus (LMR) et ses Délais Avant Récolte (DAR) ?

Les LMR sont les concentrations maximales réglementaires de substances actives qui ne doivent pas être dépassées dans les denrées alimentaires. Elles sont définies lors des études toxicologiques effectuées pour l’obtention de l’AMM.

Respecter les prescriptions d’utilisation d’un produit définies par l’AMM, particulièrement en ce qui concerne le Délai Avant Récolte (DAR), permet de ne pas dépasser la LMR de ce produit.

Le DAR est le temps nécessaire à la dégradation du produit phytosanitaire après traitement que l’on doit respecter avant de récolter. Si aucune DAR n’est indiquée sur l’étiquette la DAR est alors de 3 jours.

Respectez les consignes de l’étiquette.. !

 ENTREPRISE AGREE PAR LE MINISTERE DE L’AGRICULTURE POUR LA VENTE DE PRODUITS PHYTO-PHARMACEUTIQUES AUX UTILISATEURS NON PROFESSIONNELS

Numéro d’agrément : IF01878

Plus d'informations

 


Haut